Le lierre embrassant la muraille
est une maison d’édition nouvelle qui s’emploie à la publication de littérature et de poésie en langues française et étrangères, contemporaines ou retrouvées.

Elle accorde une part essentielle de son activité à la découverte de talents neufs ainsi qu’à la redécouverte de livres et d’écrivains dont il lui importe que les qualités, plus que la valeur anecdotique et au-delà de tout critère gustatif et peut-être même idéologique, lui paraissent constituer une réussite plastique.


Située au numéro 15 de la rue Royale de Lyon sous l’enseigne de La Méduse, c’est aussi le lieu d’une recherche appliquée, indépendante et radicale du livre.

Ainsi, le soin typographique dont le formalisme n’est pas sans rattacher le Lierre à une tradition proprement textuelle de la littérature, le souci porté à la fabrication, à l’élaboration sur mesure de ses projets plutôt qu’à la volonté de faire entrer les livres dans des collections, la volonté de faire montre d’une capacité artisanale aux confins de l’obsession, plaident pour une idée humble mais essentielle de l’éditeur dans la dimension qu’il a de médiateur et de serviteur des œuvres.

Une farouche volonté nous anime, de lire à la loupe les manuscrits, procédant jusqu’à des querelles byzantines, en compagnie des écrivains afin d’encourager ceux-ci à reprendre lors du processus d’édition et jusqu’à la fin de celui-ci le moindre mot de la moindre page qui pourrait engager à une refonte, cela toute distance gardée quant à notre droit d’imposition.


La distribution des livres du Lierre est assurée par nos propres soins. Si les livres sont disponibles par commande à quiconque, particulier, organisme ou commerce, en fait la demande, le démarchage des librairies n’est donc pas simultané mais progressif.

En mai 2018, le Lierre ouvre son catalogue par une double parution.

Bestiarium, roman cauchemardesque et hystérique de l’écrivain polonais Tomasz Różycki, dont le ton drolatique et cru n’est pas sans rappeler Franz Kafka ou Witold Gombrowicz, est un chef d’œuvre de littérature d’Europe Centrale récente.

La trame au Milan d’or de Kikou Yamata (précédé de Masako) est un récit court, sidérant de beauté, recueillant les observations extrême-orientales d’une femme de lettres dont le père fut consul du Japon à Lyon dans la première moitié du siècle dernier. Les œuvres de Yamata, faisant l’objet d’un vide juridique dont la conséquence en est l’indisponibilité, le Lierre a tenu à en rééditer une part.